La voile sur Catamaran

Classe transplantée de Trébéron (CM2 A)


Durant la classe transplantée, nous avons fait 4 séances de voile sur catamaran au centre nautique de Morgat.

Les différentes parties du catamaran.


Les coques : Elles sont en plastique et creuses afin de permettre au bateau de flotter.

La grande voile : Elle sert à avancer.

Le foc : Voile triangulaire à l’avant qui permet d’avancer.

Barre : Elle permet de diriger le bateau.

Safran : Partie du gouvernail qui est dans l’eau.

Mât : permet de hisser la grande voile.

Cunningham : Ecoute qui permet de tendre la voile au niveau du mât.

Ecoutes de grande voile et de foc: Elles permettent de gonfler et de régler les voiles.

Poulies : Elles servent à passer les écoutes.

Le « trampoline » : il permet de passer d’une coque à l’autre sans passer à l’eau.

Contrairement à l’optimist, il n’y a pas de dérive.




Après avoir enfilé une combinaison, un ciré et un gilet de sauvetage, nous allons chercher les voiles et les écoutes dans le hangar où est stocké le matériel. Ensuite, nous les emmenons vers les catamarans qui sont sur le quai. Nous utilisons alors une remorque pour descendre près de l’eau sur la cale les catamarans.

Nous déroulons la voile puis nous la hissons le long du mât grâce à la drisse de grande voile. Nous passons alors l’écoute de grande voile dans les poulies et faisons un nœud de huit pour la bloquer.

Nous déroulons le foc et mettons en place son écoute.

Il faut enfin mettre le catamaran à l’eau, retirer la remorque et remonter celle-ci.

Nous montons alors à bord, descendons les safrans et en route pour l’aventure !

Sur le catamaran, nous devions nous répartir les rôles : le barreur, un équipier pour le foc et un pour la grand voile. Il fallait suivre les bateaux à moteur des moniteurs (Jean-Luc, Olivier et François).
Pour aller vite, il fallait que les voiles soient bien gonflées.
Nous avons fait un certains nombre d’exercices :

- Virer autour de bouées.

  • Savoir s’arrêter. Pour cela, il fallait relâcher la grande voile, mettre le foc à contre et pousser la barre.

  • - Savoir redémarrer rapidement.

  • - Aller le plus vite possible en fonction de la position par rapport au vent.
    Ensuite, nous avons participé à des régates…

La course avec le vent…


Les catamarans filent comme des rois de la mer. Le plus dur est de dompter le vent. La mer cherche à faire ce qu’elle veut de ces petites coques qui la chatouillent…


Sur les catamarans, il y a de l’ambiance. On a parfois l’impression de faire du rodéo.

Le retour au quai…


Pour revenir à la cale, il fallait ralentir pour ne pas cogner le bateau au quai. Pour cela, il fallait relâcher les voiles et se mettre face au vent. Ensuite, nous abaissions la grande voile et enroulions le foc. Il ne fallait pas oublier de remonter les safrans. Nous allions chercher les remorques pour remonter les catamarans. Il fallait être à plusieurs pour les ramener en haut car c’était lourd ! Il nous restait alors à retirer les écoutes, à rouler la voile et la mettre dans un grand sac que nous rangions dans un hangar. Pour finir, nous allions nous changer dans les vestiaires.