L’ÉCRITURE AU MOYEN ÂGE

Au moyen âge, les livres étaient écrits par des moines copistes.

Le matériel

Ils écrivaient sur du papyrus  qui fut remplacé rapidement par du parchemin. papyrus01.jpg (68741 octets)du papyrus.

Le parchemin est fabriqué à partir d'une peau de vache ou de mouton. La préparation de la peau est longue : il faut la nettoyer, la traiter pour la rendre plus souple, la racler pour qu'elle soit lisse et que la plume glisse facilement.

Les clercs écrivaient avec des plumes d'oies ou de canards.

L'encre noire était fabriquée avec la galle du chêne ou l'encre de seiche.  galledechene.JPG (11844 octets)

Les moines utilisaient aussi d’autres plantes ou animaux pour obtenir les encres de couleur (la cochenille par exemple pour le rouge).

Pour corriger une faute ou enlever une tache d’encre, ils se servaient d’un grattoir.

L’écriture

L’alphabet utilisé n’a pas changé depuis les romains. La forme des lettres a varié selon les époques.

Voici quelques exemples de fontes qui nous ont été fournies par Le Service Éducatif des Archives Départementales du Finistère

Capitale Romaine Onciale (IVe - IXe siècles) Mérovingienne (VIIe siècle) Caroline (VIIIe - Xe siècles)
romaine.jpg (30538 octets)

Inscription sur la colonne trajane (- 113)

onciale.jpg (36112 octets)

Evangéliaire de Prüm, folio 733, IXe  siècle

merovingienne.JPG (63121 octets)

Lectionnaire de Luxeuil, folio 230, fin VIIe siècle

caroline.jpg (69642 octets)

"Ramsay Psalter ", folio 164, Xe siècle

Gothique (XIIIe - XVe siècles) Bâtarde (XIVe - XVe siècles) Humanistique (XVe siècle)  
gothique.jpg (54294 octets)

Bible copiée par Henricus de Vullenho, folio 1443

batarde.jpg (77389 octets)

Tite Live, Histoire Romaine, traduction Pierre Bersuire, vers 1 475

humanistique.JPG (75281 octets)

Senèque, Operia varia, folio 1, 1 457

 

 

Pour aller (un peu) plus vite et gagner de la place, les moines copistes supprimaient des syllabes de certains mots et les remplaçaient par une sorte d’accent au-dessus de la partie manquante ( ce qui rend très difficile le déchiffrage des manuscrits).

Plusieurs personnes pouvaient travailler sur le même livre. Les enluminures (décorations) étaient souvent faites par des “spécialistes”.

           enluminure01.jpg (59031 octets)              enluminure02.jpg (112885 octets)              enluminure03.jpg (66829 octets)

Quelques exemples des enluminures que nous avons dessinées.

         

Les textes

Les clercs copiaient essentiellement des textes sacrés - la bible, la vie des saints -, et des textes officiels - des lois, des traités, des contrats -

Il y avait peu de romans. Ceux-ci racontaient les exploits de chevaliers à qui il arrivait des choses merveilleuses (magiques), comme dans le “Lai de Lanval” qui raconte les exploits de Lancelot.

La langue

La langue le plus souvent utilisée est le latin en particulier dans les textes sacrés ou officiels. François I er imposera l’usage du français dans les textes de lois ou les traités.

Dans les romans on utilise en plus “le vieux français” où l’on trouve de nombreux mots latins.

Retour à la page des choix